Podcasts et transcriptions

vivrefm_logo.png

Fichier audio intégré


Vincent LOCHMANN: Est-ce que vous avez besoin d'un accompagnement, d'une adaptation ? Vous travaillez aujourd'hui à la Mairie de Paris.

Joseph SCHOVANEC: Je travaille grâce à Hamou BOUAKKAZ adjoint au Maire de Paris. Sans lui probablement je serai au mieux au R.S.A...

V.L.: Malgré vos diplômes, vos qualifications, et les langues que vous parlez?

J.S.: Oui, je crois que c'est un défi majeur dont on ne parle absolument pas, quels débouchés professionnels pour les adultes avec autisme ?

V.L.: Est-ce que vous, il a fallu - je ne sais pas - aménager le poste ? Organiser quelque chose ? Quel est votre travail ? Comment cela se passe au quotidien ?

J.S.: Alors moi, j'ai eu la chance d'avoir un travail quasiment sur mesure, c'est à dire un travail qui convient à mon profil, un travail de rédaction qui me permet de travailler même la nuit. Si je veux, je peux écrire les textes la nuit.

J'ai la chance d'avoir un lieu de travail calme, d'être seul dans le petit bureau. J'ai la chance, également, d'avoir un patron qui sache comment travailler avec moi, qui passe les demandes essentiellement par e-mail; le mail est plus facile à décoder qu'un téléphone qui sonne à tout moment. Qui a choisi mon type d'activité en fonction de ce que je peux faire, s'il m'avait confié un poste de secrétariat, j'aurai craqué en dix minutes, etc... Ce travail là, on ne le fait pas.

Et puis aussi, pendant les premières semaines, les premiers mois, il a eu une forme de compréhension par rapport à ce que je ne savais pas, mes ratés, ma manière de dire bonjour qui n'était pas du tout adaptée, petit à petit je me suis un peu rôdé. Mais demeure le fait que je me sens totalement incapable de faire le même travail pour un autre patron, parce que je me retrouverais face à mes blocages et puis probablement face à l'échec final. Donc, c'est toujours très difficile.

Mais ce que je veux dire c'est qu'un employeur, un employeur de personnes avec autisme ne devrait pas le faire par humanisme ou droit-de-l'hommisme ou par esprit rêveur, non, c'est pour des raisons d'efficacité économique. Quand vous avez des collaborateurs qui préfèrent rester au bureau jusqu'à 23h pour fuir l'heure de pointe dans le métro qui est vers 18h-19h, donc là vous pouvez espérer une belle productivité si vous savez comment faire.

vivrefm_logo.png

Fichier audio intégré

J.S.: (...[1]...) je pense qu'il est nécessaire que tous les adultes avec autisme et les jeunes puissent bénéficier d'un apprentissage et que ce qui a été un peu, entre guillemets, "l'exception" dans mon cas et dans d'autres cas de jeunes avec autisme, que cela puisse bénéficier à tous pour que l'on puisse avoir au moins 80% d'enfants autistes scolarisés comme aux U.S.A, en Suède c'est encore un peu plus, pour qu'on puisse avoir des gens à l'Université, etc.

Ce n'est pas un rêve, c'est possible, mais on n'en est pas encore là.

Le podcast officiel de cette interview : Interview de Josef SCHOVANEC sur le site de Vivre FM[2]

logo.png

Fichier audio intégré

Le commentaire du Réseau DÉesCAa sur cette interview est le suivant[3]...

Les autistes adultes ayant fait des études existent, c'est pourquoi le réseau DÉesCAa existe, mais il se trouve que nous n'avons aucun espace de visibilité car tout le temps de parole est pris par les parents et les professionnels... Ce qui peut faire croire à notre inexistence.

Cependant, il ne suffit pas d'avoir des diplômes, mêmes prestigieux et nombreux, l'essentiel est dans l'accueil qui nous est fait au travail et dans l'aménagement de notre poste qui ont été extrêmement bien décrits dans cette interview.

Josef SCHOVANEC n'a pas seulement été chanceux de faire ses études et d'être diplômé, il a eu aussi l'immense chance qu'on lui ai aménagé un poste de travail réellement adapté à son autisme à lui.

Notes

[1] à partir d'environ la moitié de l'enregistrement

[2] Bien sûr si Vivre FM nous demandait d'ôter notre transcription et les enregistrements de cette interviews de notre site nous le ferions, mais ce serait dommage notamment pour les mal-entendants et pour les points que nous tenons à mettre en valeur dans celle ci...

[3] Texte lu par une co-administratrice de DÉesCAa, le site étant entièrement dirigé par des autistes adultes, elle est bien sûr autiste diagnostiquée médicalement